Comment poser la pierre?

Se référer en priorité aux normes françaises, DTU 52.2 et DTU B10-601

 

Après vérification du support, il est préférable de s’implanter selon un calepin, des axes et trait de niveau.

Il est conseillé d'utiliser un mortier (liant + sable) adapté à la pierre naturelle.

Si la pièce à traiter ne se situe pas à l’étage ou ne dispose pas d’un vide sanitaire, et afin d’éviter toute remontée d’humidité, il est fortement conseillé de prévoir la mise en place d’un film plastique étanche. (Sur toute la surface de la pièce et contre les murs sur une dizaine de centimètres de hauteur) 

Il ne faudra pas trier mais s'approvisionner dans plusieurs palettes à la fois pour un mélange régulier.

Pour une pose traditionnelle au mortier de pose, il faudra prévoir au minimum une réservation 
d’environ 5 à 6 cm y compris l’épaisseur de la pierre qui est généralement de 2 cm.

Pour une pose en extérieur, il est préférable de prévoir la pose de la pierre dans des conditions climatiques normales. (Entre environ +5°c minimum et +25°c maximum) 
Ne pas poser par très forte chaleur ou par gel. 

La pose sur sable pour un aménagement extérieur en revêtement de sol peut accepter des dalles jusqu'a environ 0,50 m2 pour une épaisseur de 5 cm au minimum. Pour des dalles d’épaisseur 4 cm, ne pas dépasser une surface de dalle supérieure à 0,20 m2 (Environ 45 x 45 cm). Usage uniquement piétonnier. Interdire l’accès à tous véhicules. Il faut également impérativement utiliser un sable lavé et compatible avec la pierre. Ceci afin d’éviter toutes remontées par capillarité de sels chargés d’acide et autres composés chimiques qui pourraient se trouver dans un sable impropre. 

En règle générale, les joints périmètriques d’environ 0,5 à 1 cm de largeur doivent être souples ou vides et ce jusqu'au support pour le fractionnement et la dilatation. Prévoir une pente d’environ 1,5 à 2 cm par mètre. 

La tolérance maximale de fabrication étant d'environ plus deux millimètres à moins deux millimètres. 
Par exemple un dallage de 2 cm pourra varier d’environ 1,8 cm d’épaisseur minimum à 2,2 cm d’épaisseur maximum.


La pose traditionnelle permet donc de compenser les différences de calibrage en épaisseur et de réaliser la mise à niveau et forme de pente en une seule opération. De plus, en règle générale, la pose collée ne permet pas des formats et épaisseurs de dalles très importantes (entre environ 40 x 40 et 45 x 45 maxi soit 0,20 m2 et 1 à 1,5 cm d’épaisseur maximum). Alors que la pose traditionnelle accepte des dalles jusqu'a environ 0,50 m2 et d’épaisseur variant de 2 a 3 cm environ.


La règle principale à respecter est de poser à l’abri du gel, des pluies, des fortes chaleurs et des vents desséchants.

Notez que le sous dosage associé à un mauvais drainage des eaux d’écoulement est souvent à l’origine de sinistres. Il provoque la stagnation et la pénétration de l’eau dans les mortiers, puis des descellements après plusieurs cycles de gel et dégel.


Par la suite, en fonction de l’épaisseur de dalle posée, (en règle général pour des dalles ne dépassant pas 4 cm d’épaisseur et pour une surface par dalle de environ 0,15 m2 (ex. : 40 x 40) il faudra aussi interdire l’accès à tout véhicule 4 roues. au delà de ces dimensions, l’accès de véhicules reste possible, mais sur certaines pierres relativement claires, les manœuvres de véhicules peuvent provoquer sur la pierre des traces de pneus difficiles à nettoyer et à faire disparaître. 

En règle générale, les joints sont à réaliser après pose. Il est impératif de faire joint par joint, à l’aide d’une spatule en plastique, et de laver la pierre au fur et à mesure à l'eau claire sans laisser sécher. 

Pour les joints d'un dallage intérieur 2 mm minimum

Pour les joint d'un dallage extérieur 5 mm minimum

les joints techniques à respecter sont : un joint périphérique de 3 a 5 mm contres les murs et poteaux, un joint de fractionnement de environ 5 mm minimum tous les 60 m2 ou environ 8ml.
Ils sont à remplir avec un produit imputrescible. Les joints de dilatation du support béton sont à reproduire sur toute l’épaisseur. 

des produits prêts à l’emploi existent pour la pierre naturelle, chez tous les marchands de matériaux. 

Une fois la pose terminée, il faut laisser sècher à l'air libre sans recouvrir la pierre. 

 

PRINCIPALES PRECONISATIONS D’EMPLOI DE LA PIERRE NATURELLE

 

 

GÉNÉRALITÉS

La pierre naturelle peut être endommagée ou tachée par des produits mis à son contact (colle, mastics, ciments, chaux, sables, isolants, détergent, produits acides…

 

NORMES SOL

Suivant NF B 10-601, DTU 52-1, CPT 3267 du CSTB.

 

REGLES GENERALES

Ne pas mouiller la pierre avant la pose, ne pas arroser, ni recouvrir par un film étanche après pose

Le Mortier de scellement doit être gâché avec les bonnes proportions.

Répartir les nuances naturelles de la pierre.

 

A L’INTERIEUR

Coupure de capillarité et désolidarisation par interposition d’un film imperméable (polyane ou équivalent)

Joints périphériques libres, fractionnement des surfaces supérieures à 36m² et des longueurs de 6m, par joints souples, répercutions par 2cm des joints de dilatation des supports.

Joints entre dalles largeur minimal de 1,5mm

Pose sur support sec et d’au moins 2 mois d’âge.

 

A L’EXTERIEUR

Pose collée avec ciment colle blanc adapté aux pierres naturelles.

Le support doit être sain, propre, sec et avoir sa forme de pente.

Joints périphériques libres, fractionnement des surfaces supérieures à 25m² et des longueurs de 6m, par joints souples, répercutions par 2cm des joints de dilatation des supports.

Joints entre dalles largeur minimal de 5mm

Pose sur support sec et d’au moins 2 mois d’âge.

Pente de 1,5cm / mètre.

Pose par température de 5 à 30° environ.

 

NORMES REVETEMENT VERTICAL

Suivant NF B 10-601, DTU 52-2, CPT 3266 du CSTB et DTU 20.1.